ENTREPRISE GÉNÉRALE TOUS CORPS D'ÉTAT

Réalisations


Traitement des déchets

S.N.E.R.C.T CONSTRUCTION a structuré sa démarche en matière de développement durable. En cohérence avec les valeurs de l’entreprise, alliant la recherche de performance et le respect des hommes, elle s’inscrit à la fois dans une vision à long terme et dans une approche très opérationnelle.

La zone de bennes à gravois doit permettre le tri des différents types de déchets en fonction des phases du chantier (curage / gros œuvre / corps d’états secondaires) : déchets inertes, déchets industriels banals, déchets emballages propres, déchets dangereux. Une gestion sera mise en place pour les bordereaux de suivi des déchets.

La prévention se fait suivant le guide INRSC référence ed 6091

Le savoir-faire de l’entreprise dans ce domaine se décline à tous les stades de la vie de celle-ci :

Gestion des déchets

Les déchets sont triés sur place en fonction des dangers qu’ils présentent :

  • Déchets de chantier inertes :
    Il s’agit essentiellement de minéraux (béton, briques, mortier,...). Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent pas de réaction pouvant nuire à l’environnement. Pour ce projet, on y mettra notamment les déchets dus à la démolition des gaines vides ordures.
  • Déchets Industriels Non dangereux :
    Ils se distinguent par leur processus de production (ferrailles, pneus, plastiques divers, métaux ...). Ils ne contiennent pas de matière s dangereuses et sont recyclables.
  • Déchets Industriels dangereux :
    Ces déchets contiennent des substances dangereuses pour la santé des humains et pour l’environnement (solvants, peintures, produits chimiques divers, amiante, plomb...). On aura notamment les déchets des peintres.
  • Déchets Ultimes
    Déchets qui ne sont plus valorisables, ni par recyclage, ni par valorisation énergétique. Ils sont réglementairement les seuls à pouvoir être stockés (enfouis) dans un centre de stockage des Déchets Ultimes (CSDU). Aucun déchet ultime n’a été identifié sur ce projet.
    Le stockage temporaire de déchets devra s’effectuer dans des réceptacles adaptés. Une aire du chantier est réservée pour le triage et le stockage des déchets. Cette aire est toujours délimitée de façon visible et permet un chargement et déchargement aisés des bennes.
    Les récipients sont stockés sur une aire étanche permettant d’éviter toutes fuites ou déversement dans le réseau des égouts publics ou dans les sols.
    Dans la mesure du possible, les bennes et conteneur s sont couverts ou placés à l’abri des intempéries.
    Les déchets sont répertoriés et leur cheminement es t contrôlé (document de suivi selon l’ordonnance sur les mouvements de déchets spéciaux : ODS). Notre prestataire de gestion des déchets nous transmet mensuellement un état de valorisation des déchets traités par sa chaine de t ri qu’un récapitulatif en fin d’affaire des états mensuels.
    Pour réduire la toxicité des déchets, nous utilisons, chaque fois que c’est possible, les produits les moins polluants, comme les peintures hydrosolubles à la place des peintures à base de solvants.
    Les déchets ne sont jamais brulés à l’air libre, ni enfouis. Le stockage des déchets pouvant altérer les eaux, est effectué sur une aire stable sans fissure et sans écoulement (chape béton ou autre).

Mode opératoire pour le respect de l’environnement

  • Gestion des matériaux, du matériel et des hommes
    Nous nous efforçons de trouver le bon équilibre entre les impératifs économique et écologiques.
    L’aspect écologique de la production des matériaux et équipement est systématiquement pris en considération. Il est tenu compte de sa con sommation en eau et en énergie. La préférence est donnée aux produits réutilisables ou à base de matériaux recyclés. L’aspect de production locale est privilégié pour diminuer les coûts de transports et la pollution qui en résulte.
    Le retour à vide des camions est évité et les chargements sont optimisés. Notre personnel dispose d’abonnement pour les transports en commun ou, sont regroupés par véhicule.
    Une aire de déchargement est à la disposition de no s fournisseurs.
    Les véhicules sont régulièrement entretenus et choisis parmi les modèles de faible consommation.
  • Gestion de l’énergie
    La consommation d’énergie est gérée de façon rationnelle à partir d’objectifs sur les postes les plus importants : fonctionnement des différents matériels, éclairage, chauffage, ventilation, transport.
    Des systèmes de régulation comme des compteurs sont généralement utilisés et les matériels sont régulièrement entretenus.
  • Gestion de l’eau
    Toutes les mesures sont prises pour limiter la consommation et éviter les rejets polluants.
    Nous classons ces rejets en 3 catégories :
    • Eaux à évacuer : eaux altérées par suite d’un usage domestique ou artisanal qui peuvent s’écouler dans les égouts.
    • Eaux polluées : qui sont de nature à contaminer l’ eau et qui doivent être traitées.
    • Eaux industrielles : provenant d’exploitation industrielle et qui doivent être évacuées dans des systèmes séparatifs.
    Les lavages et rinçages excessifs seront évités et les détergents biodégradables sont privilégies.
    Les fuites seront décelées notamment avec l’utilisation de compteurs et immédiatement réparées.
  • Protection de l’air
    Toutes les émissions gazeuses sont réduites au maximum (installations de chauffage électrique et non thermique, fonctionnement des moteurs...)
    L’utilisation des solvants pour la peinture est également limitée et des produits de substitution, pauvres en composés organiques volatils, sont utilisés de préférence.
  • Nuisances sonores
    La réduction des nuisances sonores est systématique ment prise en compte, tout particulièrement sur ce type de projet, où on inter vient en milieu occupé.
    Le matériel utilisé sur le chantier disposera des agréments nécessaires en matière de respect des réglementations fixées par la mairie, par l’Etat et les instances européennes relatives au bruit.
    Les matériels sont équipés de dispositifs réduisant les émissions de bruits. On préfèrera le matériel électrique au matériel thermique ou à fonctionnement pneumatique si envisageable. Il sera envisagé d’effectuer des contrôles inopinés de mesures du niveau sonore à différents endroits de site afin de vérifier notre conformité.

 

NATURE DES TRAVAUX

Réhabilitation de la cité Gustave Flaubert: 172 logements, 20,250 m2

Site occupé, intervention dans les appartements (réfection complète des installations électriques)

remplacement des portes de halls

[Lire la suite...]

 

NATURE DES TRAVAUX

Réhabilitation de la cité Sellier: 500 logements (23.000 m2)

Site occupé, intervention dans les appartements (Plomberie, portes palières) ainsi que dans les parties communes (Peintures et revêtement de sols)

[Lire la suite...]

NATURE DES TRAVAUX

Phase 1 –

Résidentialisation des abords de la cité

Phase 2 –

Réhabilitation des parkings (12.000m2), scindement en 3 parkings séparés

[Lire la suite...]